Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois, chien de travail et de garde

Quel est le profil de chien de montagne Bouvier Bernois ?

Le chien de montagne Bernois est-il un bon chien de famille ?

Le-Bouvier-Bernois,-chien-de-travaille-et-de-garde-02

HISTORIQUE DU CHIEN BOUVIER BERNOIS :

Le Bouvier Bernois est l’une des quatre races de chiens de montagne qui ont longtemps vécu dans le canton de Berne, une vaste région agricole vitale pour la production laitière nécessaire à deux des exportations les plus rentables de la Suisse : le chocolat et le fromage. Aujourd’hui encore, le site Internet de Berne nous apprend que « plus de 12 000 exploitations agricoles sont réparties dans les vallées, les collines et les zones de montagne du canton ».

Le-Bouvier-Bernois,-chien-de-travaille-et-de-garde-04Les Bernois gagnaient leur vie en conduisant le bétail, en protégeant les fermes des prédateurs et en servant de gentils compagnons pour le dur labeur de la journée. Leur plus grande renommée de chien de travail est peut-être leur capacité à tirer plusieurs fois leur propre poids en tant que chiens de trait, leur arrière-train large et musclé générant une force immense.

Malgré la grande utilité de la race à l’époque précédant la mécanisation de l’agriculture et de l’élevage, à la fin des années 1800, le nombre de Berner diminuait et la qualité des chiens survivants laissait à désirer. Les éleveurs suisses ont entrepris un travail minutieux pour inverser le processus de dégradation de la race.

En 1907, un club de race suisse a été créé sous la direction du professeur Albert Heim, peut-être l’homme de chien européen le plus respecté de sa génération. En peu de temps, les Bernois redeviennent des chiens de ferme appréciés, et ils deviennent les compagnons des propriétaires suisses.

Le-Bouvier-Bernois,-chien-de-travaille-et-de-garde-05

L’histoire américaine de la race a commencé en 1926, lorsqu’un fermier du Kansas en a importé un couple comme chiens de ferme polyvalents. Ils se sont vite fait connaître et l’AKC a enregistré son premier Berner en 1937. Aujourd’hui, le Club Bernois du chien de montagne d’Amérique parraine des épreuves de dressage et de transport qui mettent à l’épreuve la capacité de travail de ces majestueux alpinistes.

Grand, puissant et bâti pour le travail, le Bouvier Bernois est également d’une beauté frappante et doté d’une nature douce et affectueuse. Les Bernois sont généralement dociles, mais ils sont toujours prêts à s’amuser avec leur maître, qu’ils vivent pour plaire.

ALIMENTATION ET NUTRITION :

Le Bouvier Bernois doit bien se porter avec une nourriture pour chien de haute qualité, qu’elle soit fabriquée commercialement ou préparée à la maison sous la supervision et avec l’approbation de votre vétérinaire. Tout régime alimentaire doit être adapté à l’âge du chien (chiot, adulte ou senior). Certains chiens ont tendance à être en surpoids, alors surveillez la consommation de calories et le poids de votre chien. Les friandises peuvent être une aide importante pour le dressage, mais en donner trop peut provoquer l’obésité. Renseignez-vous sur les aliments qui sont sans danger pour les chiens et ceux qui ne le sont pas. Vérifiez auprès de votre vétérinaire si vous avez des inquiétudes concernant le poids ou le régime alimentaire de votre chien. De l’eau propre et fraîche doit être disponible à tout moment.

A lire  Quelles races de gros chiens qui sont adaptés pour la vie dans un appartement?

A PROPOS DU BOUVIER BERNOIS :

Le-Bouvier-Bernois,-chien-de-travaille-et-de-garde-06Le Bouvier Bernois est un grand travailleur robuste qui peut se tenir debout à plus de 68,5 cm à l’épaule. Son pelage épais, soyeux et moyennement long est tricolore : noir de jais, blanc clair et rouille. Les marques distinctives sur le pelage et la face sont des marques de race et, combinées à la lueur intelligente des yeux sombres, elles ajoutent à l’aura de noblesse majestueuse du Bernois. Le cerveau et les muscles du Berner l’ont aidé à accomplir de multiples tâches dans les fermes et les pâturages de Suisse.

Le Bouvier Bernois est un chien de travail extrêmement polyvalent provenant des terres agricoles de la Suisse. Il a été développé pour garder le bétail, tirer des charrettes, être un chien de garde et un compagnon fidèle. C’est l’un des quatre types de bouviers suisses, et le seul à avoir le poil long.

Le-Bouvier-Bernois,-chien-de-travaille-et-de-garde-03Le Bouvier Bernois vient du canton de Berne, d’où son nom. C’est une race de chien grande et robuste, avec un tempérament amical et calme, et il est également bien adapté à la conformation, l’obéissance, le pistage, la garde de troupeaux et les compétitions de charrettes.

Un parent de chien novice pourrait être attiré par le caractère amical, l’intelligence et la grande facilité de dressage de cette race. Cependant, les novices doivent se méfier. La taille et la grande énergie du Bouvier Bernois peuvent rendre son maniement difficile. Ainsi, ils n’apprécient pas d’être enfermés dans des appartements toute la journée. Ils perdent beaucoup de poils et ont tendance à avoir besoin qu’on leur essuie la bave de temps en temps.

A lire  Quelles races de gros chiens qui sont adaptés pour la vie dans un appartement?

Le-Bouvier-Bernois,-chien-de-travaille-et-de-garde-07Les chiens de cette race sont d’excellents chiens de garde, mais cela signifie aussi qu’ils ont tendance à aboyer très fort. Ils peuvent vouloir poursuivre de plus petits animaux et jouer grossièrement, même s’ils sont assez doux lorsqu’ils sont bien formés et matures.

Bien que pour un mettre expérimenté qui peut égaler l’énergie du Bernois, fournir un espace ouvert, suivre le toilettage et consacrer du temps et des efforts au dressage, cette race fera preuve d’un amour et d’une loyauté inconditionnels. Un Bouvier Bernois bien dressé est un excellent compagnon qui adorera toute la famille. Ils aiment les enfants et accueilleront même chaleureusement les nouveaux arrivants à la maison, à condition qu’ils aient reçu une formation adéquate en matière de socialisation. Si non ils gardent une dignité distante avec les étrangers.

Les Bernois s’entendent s’attacheront souvent davantage à un seul individu chanceux. Les Bernois sont imposants mais pas menaçants,

Il n’y a pas beaucoup de races avec une plus grande prédisposition à la convivialité. Par conséquent, si vous êtes prêt à relever le défi, vous ne regretterez jamais d’avoir adopté un Bouvier Bernois.

Voir toutes les caractéristiques du Bouvier Bernois ci-dessous !

L’ASPECT GÉNÉRAL DU CHIEN BOUVIER BERNOIS :

Le Bouvier bernois est un chien de grande taille, tricolore, qui se distingue par sa taille. Il est robuste et équilibré. Il est intelligent, fort et assez agile pour effectuer les travaux de trait et de conduite pour lesquels il était utilisé dans les régions montagneuses de son origine. Les chiens mâles ont une apparence masculine, tandis que les chiennes sont nettement féminines.

  • TÊTE
    L’expression est intelligente, animée et douce. Les yeux sont brun foncé et de forme légèrement ovale avec des paupières bien ajustées. Les paupières inversées ou éversées sont des défauts graves. La couleur bleue des yeux est une disqualification. Les oreilles sont de taille moyenne, attachées haut, de forme triangulaire, légèrement arrondies à l’extrémité, et pendent près de la tête lorsqu’elles sont au repos. Lorsque le Bouvier bernois est en alerte, les oreilles sont avancées et relevées à la base ; le sommet de l’oreille est au niveau du sommet du crâne. Le crâne est plat sur le dessus et large, avec un léger sillon et un point d’arrêt bien défini, mais sans exagération. La mâchoire est forte et droite. Le nez est toujours noir. Les lèvres sont propres et, comme le Bouvier bernois est une race à bouche sèche, les puces ne sont que légèrement développées. Les dents se rejoignent dans un articulé en ciseaux. Un prognathisme supérieur ou inférieur est un défaut grave. La dentition est complète.
  • COU, LIGNE DU DESSUS, CORPS
    Le cou est fort, musclé et de longueur moyenne. La ligne du dessus est droite du garrot à la croupe. La poitrine est profonde et volumineuse, avec des côtes et une poitrine bien cintrées, mais pas en forme de tonneau, qui atteignent au moins les coudes. Le dos est large et ferme. La longe est forte. La croupe est large et arrondie en douceur jusqu’à l’insertion de la queue. La queue est touffue. Elle doit être portée bas lorsqu’elle est au repos. Un tourbillon vers le haut est autorisé lorsque le chien est en éveil, mais la queue ne doit jamais s’enrouler ni être portée sur le dos. Les os de la queue doivent être droits et doivent atteindre l’articulation du jarret ou en dessous. Un coude dans la queue est un défaut.
  • MILIEU ANTÉRIEUR
    Les épaules sont modérément allongées, plates, bien musclées et jamais relâchées. Les pattes sont droites et fortes et les coudes sont bien sous l’épaule lorsque le chien est debout. Les paturons sont très légèrement inclinés, mais ne sont jamais faibles. Les ergots peuvent être enlevés. Les pieds sont ronds et compacts, avec des doigts bien cambrés.
  • MILIEU POSTÉRIEURE
    Les cuisses sont larges, fortes et musclées. Les grassets sont modérément pliés et s’effilent doucement jusqu’aux jarrets. Les jarrets sont bien descendus et droits, vus de l’arrière. Les ergots doivent être enlevés. Les pieds sont compacts et ne tournent ni en dedans ni en dehors.
  • ROBE
    Le pelage est épais, modérément long et légèrement ondulé ou droit. Il a un éclat naturel brillant. Les pelages extrêmement bouclés ou d’aspect très terne sont indésirables. Le Bouvier Bernois est présenté en robe naturelle et il est déconseillé de le tailler.
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page